32876
post-template-default,single,single-post,postid-32876,single-format-standard,stockholm-core-2.4.1,select-theme-ver-9.6.1,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,fs-menu-animation-line-through,,qode_menu_center,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Questions du public suite à la Table ronde des filières agropastorales : éleveurs et producteurs

Dans le cadre de leur exposition Épidermique, des causses aux gants, le musée de Millau et des Grands Causses, organisait du 7 au 10 décembre 2023, les rendez-vous des filières agropastorales.

 

L’objectif de ces rencontres était de réamorcer le lien avec les acteurs actuels et passés de la filière cuir mais également d’engager une réflexion autour de l’économie ovine dans son ensemble.

 

Éleveurs, producteurs, institutions échangent autour de la manière dont les filières agropastorales (viande, lait, peau, laine) s’interrogent et s’organisent face aux mutations sur les plans climatique, culturel ou économique.

 

La mise en perspective des réflexions menées par chaque collectif permettra de définir ou redéfinir ce qui fait aujourd’hui culture commune autour de la brebis.

 

Il s’agit également de renouveler le regard porté sur les différentes filières dont elle constitue l’épicentre, de repenser la façon dont l’ensemble de ces ressources peuvent et doivent être valorisées d’un point de vue culturel et patrimonial.

 

La place et le rôle des institutions engagées aux côtés des acteurs dans pareils processus de transformation est également interrogée.

 

Voici les questions du public suite à la table ronde des filières agropastorales avec les éleveurs et producteurs.