34893
post-template-default,single,single-post,postid-34893,single-format-standard,stockholm-core-2.4.4,wls_unknown,select-theme-ver-9.10,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,fs-menu-animation-line-through,,qode_footer_adv_responsiveness,qode_footer_adv_responsiveness_1024,qode_footer_adv_responsiveness_one_column,qode_menu_center,wpb-js-composer js-comp-ver-7.6,vc_responsive

Freestyle intempestif – Rémi Ucheda à la VRAC – 25 juin 2024

Du 5 avril au 23 juin 2024 la Vitrine Régionale d’Art Contemporain (VRAC) de Millau accueillait Rémi Ucheda pour une exposition intitulée « Ci-gît l’eau ».

 

Nicolas l’a rencontré au lendemain du vernissage de cette exposition.

 

« La construction de cette exposition commence par une trouvaille, ces deux poteaux en inox, facettés sur toute leur longueur. Ils reflètent leur entourage tout en encadrant un sujet central, comme deux gardiens. Ils s’érigent immobiles de part et d’autre, absorbant l’espace et votre image dans leur brillance inoxydable. Ils ne sont au départ que deux poteaux de douches extérieures appelant l’eau en douce pluie. « Ils arrosent » ainsi par leurs reflets miroir et douchent du regard cette étrange objet angulaire noir, maintenant plein de scories blanches.Ce grand totem hexagonal aux deux oreilles jaunes semble avoir séjourné longtemps dans un autre milieu, comme probablement de l’eau de mer. Il brandit ainsi ses deux pattes jaunes tordues vers le ciel comme pour saisir une accroche, un sens aux choses. » R. Ucheda

 

Crédits musique : Thierry de Mey « Fase »